Association Jean Carmignac



L'association tient son nom de l'abbé Jean Carmignac, cet éminent savant hébraïsant dont les travaux scientifiques aboutissent à démontrer, d'une façon qui semble décisive, que les Évangiles, écrits très tôt et en langue sémitique, ont une valeur historique de premier ordre et sont les témoignages de disciples qui ont suivi Jésus ou de ceux qui les ont interrogés. Elle a pour but de faire connaître l'œuvre spirituelle et scientifique de ce prêtre et celle de tous les chercheurs qui, comme lui, contribuent à défendre l'historicité des Evangiles en s'attachant à la seule valeur d'arguments incontestables, appuyés sur des sciences telles que : l'histoire, la philologie, l'archéologie, la papyrologie...



Accueil > Français > Français



Documents dans cette section


Merci pour les cotisations 2017 et merci à celles qui vont suivre... Nous en avons besoin.

Nous arrivons à maintenir la cotisation à la somme modique de 15 euros (7 euros en cas de nécessité) en vous rappelant que sans elle, ni le bulletin ni le site ne peuvent exister, ni, bien sûr, aucun développement de la diffusion ou du site. Voici les indications nécessaires pour les adhérents qui désirent utiliser nos IBAN et BIC pour leur cotisation ou leurs dons :
N° de compte : 44 655 98B – Domiciliation : La Banque Postale, Centre Financier : La Source.
IBAN (Identifiant international de compte) : FR73 2004 1010 1244 6559 8B03 396.
BIC (Identifiant international de la banque) : PSSTFRPPSCE.



Articles choisis au hasard


A propos de L’Inventaire du monde de Claude Nicolet

Antoine Luciani
Professeur de grec à la Faculté d’Aix en Provence.


A propos de L’Inventaire du monde de Claude Nicolet Claude Nicolet, est membre de l’Institut, ancien directeur de l’Ecole française de Rome, Professeur à l’Université de Paris I, directeur d’études à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes. L’Inventaire du monde a paru chez Fayard dans la collection Pluriel. L’auteur y traite des recensements romains, il parle de « l’erreur certaine » de Luc, qui aurait...
Le Titulus crucis

En 1997, l’historien allemand Michael Hesemann décida de mettre le Titulus crucis à l’épreuve de la science. Il s’est intéressé à l’écriteau qui – bien évidemment découpé par Hélène – porte toujours les mots « I. NAZARINUS R... » en écriture inversée (certainement pour imiter le mode d’écriture sémitique) et en trois langues : l’hébreu, le grec et le latin. Avec l’aimable autorisation de l’Abbé du Monastère de...
Quelques réflexions sur la nouvelle traduction du Pater

Comme chacun sait, nous venons, en France, de changer la sixième demande du Pater à laquelle l’abbé Carmignac était si opposé. Nous avons demandé au Professeur Luciani, l’excellent helléniste en titre de notre association, de nous dire ce qu’il pense du problème posé par le texte grec du Pater. La sixième demande du Pater pose un redoutable problème ; la formule jusqu’à présent en usage dans l’Eglise...
Powered by Cryptos Advanced System